FAQ ~ Questions fréquemment posées


 

» Quels maux communs le massage thaï peut-il aider?

Le massage thaï est bon pour:
– les shin splints (joueurs de tennis, courreurs)
– améliorer le champ de mouvement (joueurs de golfe)
– les douleurs dans les coudes (fréquemment dans les travaux manuels, tels les mécaniciens et opérateurs de machinerie)
– les tensions dans les épaules et le cou (travail de bureau, journalistes, travail à l’ordinateur)
– le dos et les jambes fatigués (debout toute la journée, comme les serveur/ses ou les massothérapeutes qui travaillent sur table!)
– les maux de dos, la sciatique ou le syndrome piriforme (“fausse sciatique”)
– douleurs dans les jambes engendrés par des problèmes de genoux (et l’inverse…)
– crampes musculaires dans les jambes et pieds
– l’insomnie, la nervosité, le manque de concentration
– les problèmes disgestifs
– les maux de tête engendrés par la tension et/ou le stresse

 

» Le massage thaï, comment ça marche?

Le massage-yoga thaïlandais comprend ces éléments principaux :
(1) mouvements et étirements passifs
(2) compressions le long des lignes d’énergie (nommées “Sen”)
(3) le bercement rythmique
(4) la respiration guidée, la méditation, et la compassion

1. Les étirements passifs affectent les muscles et le système nerveux différemment des étirements actifs. Pendant l’étirement actif, le cerveau envoie des messages aux muscles pour limiter le mouvement afin d’éviter une blessure. Il dit, “Je peux aller jusqu’ici sans me faire mal”.

Pour qu’un muscle s’étende activement, son opposé (antagoniste) doit contracter. Il suit donc logiquement qu’on ne peut étirer un muscle plus loin qu’on est capable de contracter son antagoniste : considérez vos tricep et bicep. Vous n’arriverez pas à étirer l’un plus loin que vous arrivez a contracter l’autre – en tout cas, pas sans l’aide de l’autre main! Pendant un massage thaïlandais, les muscles sont étirés sans la contraction active du muscle opposé, et plus loin que le champ de mouvement actif.

Ensuite, il y a la “mémoire musculaire”: les muscles qui sont tendus depuis longtemps ou bien qui font un mouvement répétitif pendant de longues durées “oublient” ce que c’est d’être étendue et en position de repos. Effectivement, les muscles (et la personne) pensent qu’ils sont détendus, mais ne le sont pas. Un bon exemple c’est notre tendance à lever les épaules l’hiver pour empêcher d’avoir froid au cou …

Les mouvements et étirements passif du massage thaï “rappellent” au corps (et au cerveau) qu’il est capable de bouger de telle ou telle manière – que vos épaules ne devraient pas être collées à vos oreilles! – et d’atteindre un champe de mouvement élargi, alors que les fibres musculaires sont étendues sans la contraction active et consciente du muscle opposé (antagoniste).

2. Les Sen sont des lignes d’énergie qui passent partout, dans le corps et autour du corps. Il y a 70,000 lignes qui forment presque un deuxième corps dans, sur, et autour de chacun(e) de nous. Pour le massage thaï, 10 de ces lignes sont considérés les plus importantes – ne me demandez pas comment ils ont parvenu à ces 10 ; elles le sont et c’est tout. (Pensez au Karate Kid: “Wax on, wax off.”)

Des compressions sont appliquées le long des Sen, libérant les blocages énergétiques tout au long et promouvant ainsi la circulation libre de l’énergie.

En termes physiologiques, donc, pour ceux qui résistent aux notions d’énergie : en l’occurence, ces lignes tracent le long des tissus musculaires, le système nerveux et vessaux sanguins (Hmm…). Le (La) praticien(ne) se sert de pouces, paumes, coudes, genoux et/ou pieds pour écraser les fibres tout le long des muscles, de l’origine à l’insertion. Cette action produit des micro-déchirures dans les tissus, et le corps envoie tout de suite les fluides nécessaires au travail de guérison. C’est un peu par le même principe que la musculation crée de nouveaux fibres musculaires.

3. Le (la) praticien(ne) est presque toujours en train de bercer : d’un bord à l’autre, vers le devant et l’arrière, et en cercles (tourbillon). Ceci permet au (à la) praticien(ne) de transférer le poids corporel pour atteindre la pression optimale, plutôt que de se servir de sa force (ce qui deviendrait très fatiguant). Ce bercement constant qui se transfère au receveur, calme les systèmes nerveux des deux. C’est une des raisons que les praticien(ne)s se “sentent mieux” après avoir donné un massage thaï.

4. Mon maître de massage thaïlandais nous explique la méditation comme suit : “La méditation n’est pas l’absence des penseés, mais plutôt l’espace entre elles”.

J’aime bien comparer la méditation aux nageurs professionnels. Notre cervelle est fait pour penser, c’est ce qu’elle fait; comment lui demander de ne pas? D’une façon similaire, nos poumons sont faits pour respirer, nous ne pouvons le leur empêcher. Pourtant nous ne respirons pas rapidement “inspire-expire-inspire-expire”. Il y a une… pause… entre expirer… et la prochaine inspiration… suivi par l’expiration….

Les nageurs athlètes ne retiennent pas leur souffle; avec la pratique, ils apprènent à leurs poumons à respirer moins souvent, à ralonger cette pause entre l’inspiration et l’expiration. La méditation, c’est un entraînement pour la cervelle, comme la natation pour les poumons. Avec la pratique, nous pouvons apprendre à élargir cet espace entre les pensées et, avec la pratique, nous avons plus de facilité à retrouver cet espace calme lorsque nous en avons besoin. Avoir cet espace aide à calmer le “bruit” dans nos têtes, et nous permet de mieux concentrer notre énergie.

Le massage thaï est une pratique méditative, du fait que le donneur et le receveur sont complètement présents et conscients de leur respiration pour la durée de la séance. Cet état d’esprit permet au praticien d’être pleinement conscient des réactions du receveur à chaque posture. Le praticien du massage thaïlandais donne sa gentillesse et compassion, pour aider le receveur à se sentir mieux.

 

» Comment le massage thaï diffère-t-il d’un massage “normal” à l’huile?

Le massage thaï est meilleur :-)

Ok, ok, un peu biaisée. Voulez-vous dire, mis à part des étirements et les bercements, et que ça ce déroule au sol sur un matelas au lieu d’une table, et que vous êtes habillés confortablement au lieu d’être à poil?

La pluplart des massages à l’huile n’atteignent que les muscles superficiels juste en dessous de la peau. Ces techniques peuvent bien sembler “profondes”, mais leur bienfaits peuvent dissiper assez rapidement, parfois en quelques heures. Le corps a aussi des muscles “profonds”, collés sur les os, qui ne peuvent être palpés (sentis par moyen du toucher) à cause des couches de muscles superficiels qui les recouvrent. Le seul moyen de soulager les tensions ou douleurs dans ces muscles profonds, c’est de compresser — autrement dit, écraser — ces muscles superficiels pour atteindre aux profonds. C’est la raison pour laquelle les bienfaits d’un massage thaï peuvent parfois durer une semaine ou plus.

 

» Quand on parle d’énergie, qu’est-ce que c’est??

Bonne question. Voici mon petit point de vue. Nous nous remplissons de “prana” – d’énergie – lorsque nous inspirons l’air, et nous expirons l’énergie usée, vidée de son oxygène.

Lorsque nous nous sentons fatigués, notre “énergie est basse” ou faible. Quand nous sommes excités ou nerveux, notre énergie monte. Les enfants ont souvent trop d’énergie!

Il était une fois, quand on éprouvait des douleurs ou tensions, “l’énergie bloquée” n’était qu’uneparmi de nombreuses explications possibles.

Lorsqu’un muscle spasme ou tremble quand il est relâché et soulagé, l’énergie est débloqué.

Ce que nous connaissons en tant que “lignes d’énergie” (ou lignes Sen) tracent le long des os, les fibres musculaires, les nerfs et vessaux sanguins. Le recevoir se sent “énergisé” pendans plusieurs jours suivant une séance de massage thaï, parce que son corps se sent bien ou lui fait moins mal.

Les os sont composés de minéraux. Les minéraux sont des crystaux. Les crystaux tiennent une charge électrique (de l’énergie!).

Quand je travaille, je suit les Sen. Mais, mes mains ressentent des tissues et des réactions musculaires (alors que mon intuition et mon expérience guident ma pression et ma vitesse). Je crois que l’énergie existait bien longtemps avant qu’on n’apprenent à reconnaître sa présence et encore à la manipuler. Je crois fermement dans la méthode d’enseignement traditionnelle asiatique de “Fais ça, comme ça, et ça marche. Pas besoin de savoir pourquoi” parce que si l’on “fait ça, comme ça” avec les bonnes intentions, l’énergie, elle, a toujours est capable de s’occuper d’elle même, comme elle l’a toujours été.

 

» À quelle fréquence devrai-je recevoir un massage thaï?

Si vous vivez en Thaïlande, ou si vous êtes riche, ou si vous avez une superbe police d’assurance qui vous le rembourse : tous les jours. Si non, je conseille de vivre dans le moment, voyez comment vous vous sentez.

Vous pouvez vous attendre à ce que les effets du massage thaï durent environ une semaine. L’important c’est de développer et d’écouter votre conscience corporelle, et de ne pas permettre aux tensions et douleurs de s’accumuler avant la prochaine séance. L’entretien régulier est plus efficace que la course après les crises.

 

» Est-ce que le massage thaï peut soulager la douleur dans les articulations?

En résumé, oui. Passez à la prochaine question ou procédez à la réponse détaillée.

Je vois le corps comme un système de batons et de bandes élastiques. Si un élastique tire, il est fort probable que les autres bandes élastiques le long du fil de batons ressentiront aussi les effets de cette tension.

Nos muscles — nos bandes élastiques — croisent nos articulations (une notion simple mais surprenante pour plusieurs..). Quand nos muscles sont trop “serrés”, ils exerce une tension qui tirent les os aux niveaux des articulations, les points les plus faibles dans notre système de batons et élastiques. Puis c’est là que nous commençons à mal marcher, et les choses commencent à faire mal.

Mais qu’est-ce qui vient en premier, la douleur dans les articulations ou la tension musculaire? La réponse n’importe pas, car le résultat est le même. Parce que les muscles qui croisent une articulation douloureuse, seront tendus en réponse à cette douleur, ce qui entraine encore de la douleur.

En soulageant la tension dans le(s) muscle(s) qui croise(nt) l’articulation, on peut soulager la douleur dans cette dernière sans jamais même la toucher directement. Le massage thaïlandais accomplie ceci.

 

» Est-ce que le massage thaï est bon pour les maux du dos?

Le dos est un grand système d’articulations, avec plein de grands et petits muscles qui les croisent. Oui, rien ne soulage mieux les maux du dos que le massage thaï (ainsi que les douleurs aux genoux, ou aux chevilles, au coude, à l’épaule ou le cou!). Une cliente qui souffre de douleurs chroniques aux dos m’a avoué après la séance qu’elle se sentait comme une nouvelle personne. Personnellement, j’ai besoin d’un massage thaï au moins une fois par semaine. Si j’avais découvert le massage thaï plus tôt, avant ma chirurgie et au sommet de ma douleur, ça m’aurait surement beaucoup aidé…

 

» Je n’ai jamais fait de yoga (ou “je ne suis pas souple”); faut-il de l’expérience pour essayer le massage thaï?

Combien d’années d’expérience avez vous à respirer? Savez-vous comment ne rien faire? Parfait, c’est tout ce qu’il vous faut!

Vous n’avez besoin d’aucune expérience de yoga ; vous n’avez pas besoin d’être souple et pliable comme un spaghetti. Le massage thaï est adapté à l’individu, et il existe des milliers de postures dans lesquelles vous manipuler. Le (La) thérapeute qualifié(e) sait que l’art du massage thaï s’agit de savoir quoi *ne pas* faire.

 

» Est-ce que le massage thaï convient aux altérophiles?

Oui. Souvent, les altérophiles perdent la souplesse et la mobilité avec l’augmentation de la masse musculaire – par exemple, ils ne peuvent plus eux-mêmes appliquer de la lotion à leur dos entier, ou ne peuvent plus toucher au sol sans plier les genoux. L’altérophilie élargie les fibres muculaires.

Le massage thaï, comme le yoga, ralonge les fibres musculaires et aide le corps à retrouver sa souplesse, et rétablie la mobilité dans les articulations ainsi que leur plein champ de mouvement. Les massage thaï est une introduction sécuritaire au yoga et à l’étirement en général, et c’est de loin plus agréable que la physiothérapie! 😮

Si vous avez d’autres questions ou commentaires – ou pour réserver un massage thaï! — écrivez au :
info@goldenthaiyoga.com ou cliquez sur le bouton en haut de la page.